Les cinq espèces d'hirondelles de France


 

   Haut de page

 Hirondelle rustique

Hirondelle de fenêtre Hirondelle de rivage Hirondelle de rochers   Hirondelle rousseline

Leur statut

Les aider

 

Accueil

Livre

Les espèces

Statut

Les aider Liens

 

 

L'Hirondelle rustique                        

Distribution

Ne pesant guère plus de 18 à 20 grammes, son envergure totale est d'une trentaine de centimètres. Les adultes sont de couleur bleu-noir uniforme aux reflets métalliques sur le dessus. Ils ont le front, la face et la gorge brun-roux foncé, bordés d'une bande pectorale bleu-foncé à reflets métalliques plus brun chez la femelle. Le ventre est blanc, plus ou moins lavé de roussâtre. La queue est échancrée, prolongée d'un filet plus ou moins long, jusqu'à 35 mm chez le mâle, guère plus de 28 millimètres chez la femelle. Les jeunes, à la sortie du nid, sont sensiblement moins colorés et le front, la face et la gorge, sont châtain clair.  De plus petite envergure que les adultes, leurs rémiges continuent à pousser bien après leur premier vol. Il en est de même des filets de la queue, absents dans les premiers mois d'existence. Avec de 1 à 5 millions de couples  c'est probablement l'espèce d'hirondelle la plus abondante de notre pays. Elle niche dans toute la France dont la Corse. Sa répartition, au regard de la carte de l'Atlas des oiseaux nicheurs de France, est vaste et uniforme. Elle n'est absente que des zones d'altitude. Sa limite de nidification est de 1 820 mètres dans les Hautes-Alpes. Bien que nichant en périphérie de nos villes, elle est beaucoup plus répandue dans les zones rurales.                Haut de page

 

 

 

 

 

 

 

Distribution de l'Hirondelle rustique

 

 

Cosmopolite et politypique

 

1 à 5 millions couples-jusqu ’a 1700 m

(Sources Atlas des Oiseaux nicheurs de France, Yeatman, 1976)

Haut de page

 

 

 

 

 

L'hirondelle de fenêtre

Distribution

Si l'Hirondelle de fenêtre paraît plus petite que sa cousine l'Hirondelle rustique, il n'en est rien. Elle pèse entre 15 et 25 grammes et mesure une trentaine de centimètres d'envergure. Elle se reconnaît aisément par le dessus du corps bleu-noir à reflets métalliques d'où se détache franchement un petit croupion blanc pur. Le dessous du corps est, dans son intégralité, d'un blanc immaculé. Dans la nature, l'identification des sexes est impossible. En revanche, l'on peut distinguer les jeunes des adultes. Ceux-ci ont le dessus du corps brun teinté de reflet bleu. La queue sombre de l'Hirondelle de fenêtre est échancrée mais ne présente pas de filets. L'Hirondelle de fenêtre est nicheuse sur la totalité du territoire, pour un effectif avoisinant le million de couples. Comme l'espèce précédente, sa répartition est uniforme. La limite altitudinale de nidification se situe à environ 2 000 mètres. Le record a longtemps été détenu par la trentaine de couples nichant dans la Maurienne à 2 350 mètres, colonie désertée en 1988. Ce record revient donc maintenant à la colonie rupestre de 6 à 10 nids, découverte en 1998 à 2326 mètres au-dessus de Beaufort en Savoie.

Haut de page

 

 

 

 

 

Distribution de l'Hirondelle de fenêtre

 

 

Ancien monde - politypique

 

1 million couples - jusqu ’a 2 700 m

(Sources Atlas des Oiseaux nicheurs de France, Yeatman, 1976)

Haut de page

 

 

 

 

 

 

 

L'Hirondelle de rivage

Distribution

C'est une petite hirondelle dont l'envergure ne dépasse guère les 25 centimètres et le poids une quinzaine de grammes. Les deux adultes, indissociables dans la nature, sont brun foncé sur le dessus, blancs sur le dessous et présentent, sur le haut de la poitrine, une bande pectorale brunâtre. Les jeunes qui s'envolent des terriers sont eux aussi brun foncé, mais chaque plume présente un liseré roux chamois qui leur donne un aspect écailleux. L'Hirondelle de rivage est répartie dans toute la France mais de façon partielle. Sa distribution, il est vrai, est étroitement subordonnée à la présence de berges le long des rivières et des grands fleuves, et aux chapelets de gravières qui les agrémentent. Les bastions de cette petite hirondelle sont la Bretagne, les bassins de la Seine et de la Loire. Jarry  signale son absence de tous les grands massifs montagneux et de la Corse ainsi que du Morvan. La population française, qui n'a pas fait l'objet d'une évaluation récente a été estimée par Yeatman (1976) à 10 000-100 000 couples.

 

Haut de page

 

 

 

 

 

Distribution de l'Hirondelle de rivage

 

 

Cosmopolite - politypique

 

50 000 à 100 000 couples

(Sources Atlas des Oiseaux nicheurs de France, Yeatman, 1976)

Haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Hirondelle de rochers

Distribution

D'aspect et de couleur très semblables à la précédente, elle s'en différencie cependant par la nuance des couleurs, leur répartition, et de nombreux détails caractéristiques. De dessus, la couleur dominante est le brun gris légèrement plus pâle sur le dos. La queue faiblement échancrée présente de petites taches blanches. De dessous, en plus de l'absence évidente de collier, le corps est gris brun s'assombrissant sous la queue. Les ailes présentent des marques sous alaires très sombres et particulièrement visibles. La gorge est pâle finement striée de plus sombres. L'Hirondelle de rochers semble plus massive que notre petite Hirondelle de rivage, il est vrai qu'elle pèse plus de 20 grammes et mesure près de 35 centimètres d'envergure. Elle serait, en cela, beaucoup plus proche de notre Hirondelle rustique. L'Hirondelle de rochers se répartit en France dans une quarantaine de départements situés au sud d'une diagonale Pyrénées-Atlantiques/Jura.  Bien qu'apparaissant uniformément représentée d'après la carte de l'atlas, dans les régions où elle niche, Jarry (1994), signale qu'en réalité, du fait de la forte dispersion des couples ou des colonies, cette espèce n'est pas aussi commune qu'elle n'y paraît et que tous les milieux qui pourraient, à priori, lui convenir, ne sont pas occupés. Il signale également qu'elle peut nicher à 2 800 d'altitude. D'après Yeatman (1976), la population nationale comptait de 1000 à 10 000 couples.

Haut de page

 

 

 

 

Distribution de l'Hirondelle de rochers

 

 

Distribution restreinte

 

1 000 à 10 000 couples

(Sources Atlas des Oiseaux nicheurs de France, Yeatman, 1976)

Haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Hirondelle rousseline

Distribution

Très proche en forme de l'Hirondelle rustique, elle s'en différencie par son plumage et des mœurs plus rupestres. La calotte, le dos et les scapulaires des adultes sont bleu foncé à reflets métalliques. La nuque et le croupion sont roussâtres, couleur prédominante pour cette espèce vue de dessous. La queue est bleu foncé, les rémiges relativement sombres, les flancs et la gorge finement striés de sombre. Les jeunes sont plus ternes, avec le dessus du corps brun dont certaines plumes sont frangées de roussâtre et le dessous plus pâle. C'est un bien curieux oiseau que cette hirondelle dont la distribution évolue assez différemment des autres. En effet, cette espèce, en 1950, ne vivait qu'en zone méditerranéenne. Pour toute la partie ouest, on ne la rencontrait qu'au Maroc, dans l'Ouest de l'Algérie et à l'extrême sud de l'Espagne. Yeatman, dans l'atlas des oiseaux nicheurs de France (1976), la considérait comme accidentelle. Son statut français a été quelque peu modifié depuis la découverte de sa nidification en Corse en 1962, en Roussillon en 1965 et de divers autres cas prouvés depuis, notamment dans l'Hérault en 1990, dans le Gard en 1970 , en Ardèche en 1979 et dans le Var en 1987. Bien que concernant des couples isolés à l'origine, il semble que depuis une dizaine d'années cette espèce soit devenue régulière comme nicheuse dans tous les départements du sud de la France. Si la bordure méditerranéenne accueille la totalité des couples nicheurs, une tentative de nidification à été enregistrée en Gironde et dans le département de l'Aveyron en 1989.

Haut de page

 

 

 

 

Distribution de l'Hirondelle rousseline

 

 

Ancien monde - politypique

 

90 à 100 couples

(Sources Atlas des Oiseaux nicheurs de France, Yeatman, 1976)

Haut de page