Les Aider


Accueil

Livre Les espèces Statut Les Aider Liens

 

Prendre des mesures de conservation

Compte tenu des problèmes récents rencontrés dans nos villes et nos campagnes, quelques évolutions seront inévitables. La pollution de l’air par les gaz d’échappement, la pollution des nappes phréatiques par des herbicides et insecticides, la production d'aliments dangereux pour l'homme, sont autant de phénomènes qui seront immanquablement analysés et pour lesquels les solutions apportées, nous l'espérons, seront profitables à la nature et aux hirondelles. Pour se maintenir, nos hirondelles ont besoin d'un habitat suffisamment riche en insectes pour vivre et élever leurs nichées. Les bâtiments, s’ils n'accueillent plus d'animaux domestiques, doivent rester ouverts au printemps pour les accueillir. Le maintien ou la création d'une diversité paysagère à l'aide de haies et de points d'eau peuvent grandement favoriser leur présence. L'entretien dans nos jardins et nos parcs urbains de gîtes à insectes et surtout une réduction de l’utilisation de pesticides est salutaire. Dans le cas de nos petites Hirondelles de rivage, une action informative plus que coercitive auprès des carriers peut se révéler très positive pour les petites populations qui y nichent. L'aménagement de falaises et leur gestion dans des sites acquis (anciennes gravières), peut être une solution. Si le rôle individuel peut être déterminant (gestion des jardins, haies, maintien d'ouvertures dans nos habitations, réduction des pesticides à usage particuliers) pour la protection des hirondelles, l'action des organisations non gouvernementales doit être développée en direction des pays qui les accueillent en hivernage.

Haut de page